Katharine Mehrling ne peut être apparentée à une seule catégorie : En Allemagne où elle est née, elle est reconnue pour ses multiples talents. « L’une des voix jazz les plus excitante de notre époque » ainsi l’a qualifié récemment le magazine AnDante qui lui dédie une édition spéciale pour célébrer la naissance de son label MEHRlingMUSIK.

Chanteuse, auteur-compositeur, et actrice Allemande, acclamée sur la scène berlinoise, Katharine Mehrling est une des principales vedette du théâtre musical contemporain.

Katharine Mehrling a reçu 6 fois le prix de la meilleure interprète de la “ Berlin Theatre Association ” pour les rôles de Judy Garland dans « END OF THE RAINBOW », Diana Goodman dans « NEXT TO NORMAL ». Egalement dans la peau de la torride héroïne de western du musical « ARIZONA LADY » de Emmerich Kalman où elle triomphe au Komische Oper Berlin , de l’androgyne compositrice de Jazz Daisy Darlington dans la nouvelle production de l’opérette-Jazz «  dégénérée »  « BALL AT THE SAVOY » de Paul Abraham, dirigée par Barrie Kosky, ou encore pour sa brillante interprétation de Eliza Doolittle dans « MY FAIR LADY ». 

Elle a été récompensée pour ses concerts au Bar Jeder Vernunft de Berlin : « PIAF AU BAR », « MEHRLING AU BAR », et « VIVE LA VIE »

Elle a reçu le “Grand Prize for Best Actress” pour son interprétation de Fanny Brice dans « FUNNY GIRL » au Bad Hersfeld Festival 2019 et le « Berlin Bear Award for culture” pour l’ensemble de sa carrière berlinoise. 

Née et élevée dans un petit village près de Francfort, elle est vite attirée par les grandes métropoles internationales, et part étudier le théâtre et la comédie musicale à Londres et New-York.

Une carrière unique qui commence dans le West End à Londres avec le revival de « HAIR » et qui s’est depuis étoffée des rôles majeures du répertoire du théâtre et de la comédie musicale : « IRMA LA DOUCE », « KISS ME KATE », « PIAF», « L’OPERA DE QUAT’SOUS », «TELL ME ON A SUNDAY», «CABARET», «EVITA» (Production du Ronacher Theater Vienna, sous la direction du chorégraphe Vincent Paterson). 

Katharine a été distinguée comme l’une des plus grandes interprètes du répertoire d’Edith Piaf. Pour célébrer le centième anniversaire de la naissance de Piaf, elle a donné deux concerts accompagnée d’un orchestre de 70 musiciens au Komische Oper Berlin. Charles Dumont, dernier compositeur de Piaf (Non, je ne regrette rien), a fait le déplacement de Paris pour l’entendre chanter.   

Katharine a composé tous les morceaux de son album « AM RANDE DER NACHT » (A LA NUIT TOMBÉE) en collaboration avec la légende allemande du Jazz Rolf Kühn. 

Katharine Mehrling a tourné pour la télévision et le cinema. Elle apparaît notamment dans le film « VALKYRIE » aux côté de Tom Cruise. 

En mais 2019, elle sort le single « STRAßEN VON BERLIN » (LES RUES DE BERLIN), enregistré avec le Babelsberg Film Orchestra (Texte: Katharine Mehrling, Musique : Paul Hankinson & Katharine Mehrling). Un court-métrage inspiré du genre « film noir », a été réalisé et tourné à Berlin. (Direction: Katharine Mehrling, Production: Titus Hoffman) avec Jannik Schümann, Tilmar Kuhn et Dagmar Biener. 

À l’automne 2018, elle donne un premier concert triomphal au célèbre cabaret « Joe’s Pub » à New York : elle y reçoit quatre standing ovations. Elle y revient en octobre 2019. Dans la foulée, elle est invitée à se produire à Indianapolis au « The Cabaret in Indianapolis ». À la demande spéciale du consul général David Gill, elle donne deux concerts au Consulat Allemand de New York. 

Lors du festival « Berliner Festspiele », elle est l’invitée exceptionnelle du show monumental de Taylor Mac “A 24-DECADE HISTORY OF POPULAR MUSIC ».

De sa première collaboration avec le metteur en scène Barry Kosky dans l’opérette-jazz « Ball at the Savoy » naît un profond désir de retravailler ensemble. C’est ainsi qu’ en décembre 2019, les deux artistes élaborent un concert en hommage au compositeur Kurt Weill baptisé « LONELY HOUSE » Le grand théâtre du Komische Oper de Berlin est transformé pour l’occasion en un lieu intimiste. Cadre dans lequel Katharine interprète, accompagnée au piano par Barry Kosky, les chansons (en français et en anglais) écrites pendant l’exil de Kurt Weill à Paris et New-York.

En décembre 2019 et Janvier 2020, Mehrling donne plusieurs concert accompagnée par le grand orchestre « Brandenburgisches Staatsorchester Frankfurt » :  100 YEARS ‘THE GOLDEN TWENTIES’. (IL Y A 100 ANS : LES ANNEES FOLLES »). Elle interprète les chansons issues du répertoire des cabarets berlinois pendant la république de Weimar composées par Friedrich Hollaender, Kurt Weill, Mischa Spoliansky, Werner Richard Heymann, Paul Abraham and Otto Reutter. La première a lieu le 28 décembre 2019 au “Konzerthaus at the Gendarmenmarkt” à Berlin. 

A l’automne 2020, entre deux confinements dûs au Corona Virus, Katharine donne 13 concerts accompagnée d’un Big Band au « Tipi am Kanzleramt » de Berlin intitulé « IN LOVE WITH JUDY » : une déclaration d’amour à Judy Garland et aux grands standards américain qui jalonnent son répertoire 

Le 13 Décembre 2020, elle apparaît aux côtés du célèbre violoniste Daniel Hope pour un concert retransmis sur ARTE à la télévision et sur internet « HOPE@HOME ». Il est possible de le visionner jusqu’au 14 mars 2021 sur le site de la chaine. 

Le 22 décembre 2020, le concert « LONELY HOUSE » en hommage à Kurt Weill est retransmis en direct du Komische Oper Berlin et disponible pendant un mois sur le site « Operavision streaming platform », et sur YouTube. L’édition du New York Times du 31 décembre 2020 célèbre et recommande le concert.

La voix la plus célébrée de Berlin

Vaudeville Variety

La Mehrling, le talent du siècle, est une force de la nature. Magnifique! Sa voix unique bouleverse et vous donne des frissons

BZ Berlin

Sa voix va droit au coeur, et plus encore, vous transperce l’âme.

RBB Kultur

Katharine Mehrling est l’héritière de Piaf

Berlin Global

La Mehrling ist eine Naturgewalt, Gänsehaut pur, grandios. Sie schickt uns mit ihrer Stimme, die so viel Seele verströmen kann, Schauer über die Haut

BZ

Katharine Mehrling est une sorcière. Sa voix vous emporte comme une vague. Audacieuse et fragile, elle possède une aura indéniable

Berliner Morgenpost